Ouvrage

Et la Loire, enfin trouva ses pays

Région étonnante que les Pays de la Loire. Pays riche et varié sur les bords. Bord de provinces et bord d'océan, bord des rivières et bord des champs. Un peu réac sur un bord et un peu révolutionnaire sur l'autre. Région paradoxalement riche par son manque total d'unité. On a additionné l'Anjou et le Maine, la Vendée et la queue du Perche, l'aile de la Touraine et une cuisse de la Bretagne, plus deux ou trois crêtes d'ailleurs hautes comme le genou. Quoique... Un jour, peut-être, avec le grand Ouest...
Ceci dit, c'est une région laïque élevée à l'école libre, un peu plus qu'une région libre élevée à l'école laïque. Passé et avenir. Tradition en mouvement. Nostalgie et espoir. C'est un chouan en sabots qui clique sur Internet. C'est un ouvrier de chez Renault qui contemple le Puy-du-Fou. C'est un socialisme des villes et un gaullisme des bourgs, ancrés dans le sol d'un catholicisme rural et dans le sous-sol des superstitions ancestrales. Semblant d'unité quand même, par un côté vieille France et le rôle séculaire des eaux des terres et des eaus du large. Un pied dans la mer, un pied dans le fleuve et le cul dans la glaise. Mémoire de l'eau. Mémoire qui coule. Strabisme convergeo-divergent. Avec un œil sur le passé, un œil sur le voisin et le regard sur l'avenir. La région a le charme des filles qui louchent. Mais les filles qui louchent font bien l'amour, c'est reconnu.

Détails de l'ouvrage

Réf. : ISBN 2-84362-077-5
Prix éditeur : 25,76
112 pages
Dimensions : 220 × 280 cm
Reliure : Broché

Rupture de stock

Bernard Pouchèle

Bernard Pouchèle, ancien marin, ancien instituteur, quitte les voies normales pour la marginalité et la route. Il sort du bitume par l'écriture en publiant L'Étoile et le Vagabond qui est devenu un classique du 'road movie'. Dans le même registre paraîtront Pouch et Les Péchés du vagabond. Puis c'est La Flamande. Ce livre obtiendra plusieurs prix littéraires. Puis suivront Samedi, l'évêque a raté le bus, Pas de garde-fou pour le Garde des Sceaux et Les Porcs de l'angoisse alliant, comme à l'accoutumée, la folie au baroque.

Jean DISTEL

Photographe de l'instant d'abord, un instant journaliste, il a appris son art à travers son père, l'analyse du travail des grands anciens et l'amour du temps et des choses de la Sarthe. Homme de terroir à l'objectif tolérant, il a su trouver le décalagé vrai entre l'aujourd'hui et le hier qui n'est pourtant pas tout à fait le passé.

© 1989 – 2021 Éditions Terre de Brume